Truc

 

Truc n'était point un de ces grands molosses dont l'aspect épouvante tout d'abord. C'était un petit, tout petit fox, blanc avec des taches noir et feu: Sa couleur trop voyante aussi bien que sa taille excluaient toute idée d'en faire un chien de guerre. Mais il ne l'entendait pas ainsi et chaque jour, à travers la barrière qui le séparait du champ de dressage, il suivait avec un intérêt visible les exercices de ses camarades plus favorisés.

Un jour, il n'y tint plus. Profitant de ce que la barrière était eut l'ouverte, il bondit, se précipita sur un homme qui figurait un soldat blessé, lui enleva son képi et vint tout triomphant l'apporter à son maîlre.

On ne pouvait négliger de si belles dispositions. L'éducation de Truc fut complétée et, quinze jours après, il partait sur le front.

Ceci se passait au début de la guerre. Truc assista à plusieurs engagements et s'y conduisit à merveille. Mais un beau jour on le vit reparaître. Son infirmier avait été tué dans les derniers combats de la Marne et le petit toutou était revenu tout seul de Château-Thierry à Paris. Secourir et signaler les blessés n'est pas la seule tache dont s'acquittent les chiens."

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site