Berger Allemand

 Appelé parfois «loup d’Alsace», son origine est allemande et remonte à la fin XIXème, quelques pionniers tentèrent de sauver d'une disparition certaine de l'héritage de leur passé de berger ; deux types de chiens émergèrent alors de cette présélection. Le Berger de Wurtemberg fit son apparition : grand et solide chien au poil sombre et épais, à la tête forte et aux oreilles tombantes, au fouet frangé et porté en sabre, dont le travail consistait à protéger les troupeaux en montagne.

Un autre chien apparût, le Thuringeois, au poil court et gris, avec une ossature moyenne, aux oreilles droites et à la queue en trompette, et dont la rapidité et la vigilance en faisait un remarquable conducteur de troupeaux. C'est dans cette période que deux cynophiles confirmés, Schlenker et Eiselen eurent l'idée de créer une race unique et plus polyvalente de chien de berger. Ils lancèrent le mouvement du Berger Allemand. De croisements en croisements entre ces deux "races" ils obtinrent un nouveau type de chien : grand, fort, aux oreilles droites et à la queue en cimeterre.

1878 les éleveurs allemands de chiens à aptitudes bergères réalisent une première tentative de regroupement dans un but d’amélioration de leurs chiens.

 Ceux-ci sont très variés d’un point de vue phénotypique, notamment selon les régions : par exemple, le type Wurtemberg porte les oreilles droites, alors que celui de Thuringe a les oreilles tombantes. Il existe également des chiens différents en Bavière ou dans la Hesse, un apport de sang du Berger écossais a également été pratiqué. Mais leur principal point commun est leur caractère qui fait d’eux de bons gardiens de troupeaux et de biens : intelligence, obéissance, vigilance, incorruptibilité. On retrouve également chez tous robustesse et rusticité puisque jusqu’alors la sélection empirique qui a été réalisée ne visait qu’à obtenir de bons chiens de travail.

Le Berger de Wurtemberg et Le Berger de Thuringeois

origines.jpg
polaroid 1.jpg

 3 avril 1899 von Stephanitz eu la révélation dans une exposition de Francfort : le fameux Hecktor Linkshein ; il en fit l'acquisition et le rebaptisa Horand von Grafrath, du nom du petit domaine où il s'était installé en Bavière.

 1899, von Stephanitz crée la société du chien de berger allemand, la Verein fur Deutsche Schäferhunde (SV) avec siège à Augsbourg, club de race le plus important du monde est reconnu comme association fondatrice et responsable du standard de la race.

Il passa 6 mois à travailler avec son ami éleveur Arthur Meyer à la rédaction du premier texte du fameux "standard". Le Berger Allemand était né. Le premier chien inscrit cette même année au livre des origines est Horand von Grafrath gris et jaune, plutôt de type berger de Thuringe (mais à oreilles droites).

20 septembre 1899 C’est au cours de sa première assemblée générale à Francfort ab Main que le standard de la race a été rédigé selon les propositions de A.Meyer et de M.v.Stephanitz.

28 septembre 1899 est publié le premier standard de la race.

1900 Horand inaugure le livre des origines du SV

1901 la SV organisa des concours de chiens policiers, ou autres démonstrations de capacités dans cet esprit d'utilité avant tout. Un énorme travail de sélection permit de fixer, non seulement les caractéristiques morphologiques qui valurent au Berger Allemand son succès commercial, mais aussi et surtout ses qualités de caractère, celles qui le rendaient aptes à être utilisé dans des domaines très variés.

 28 juillet 1901 V Ième assemblée des membres : le premier texte a été complété à cette l’occasion.

1902 un journal est édité pour tous ses membres

1903 un registre de sélection voit le jour avec la compilation des performances des reproducteurs

1906 1215 membres, On commença à rechercher des femelles du même type et à organiser des expositions pour uniformiser la race, et notamment une exposition nationale d’élevage qui permettait à tous les éleveurs du pays de choisir des reproducteurs homogènes. Peu à peu on trouva au berger allemand d’autres utilités que la garde des troupeaux (ceux-ci ayant vu leur effectif diminuer).

17 septembre 1909 à Cologne, la 23ème assemblée des membres

Dès la Première Guerre mondiale, le Berger allemand affiche ses talents : détecter les gaz de combat, sentinelle, auxiliaire secouriste. La guerre fût l'opportunité inespérée pour lui donner l'occasion de faire ses preuves sur le terrain. On l'y trouva à tous les avant-postes, tombant au champ d'honneur. Sa bravoure et son courage le firent entrer glorieusement dans le coeur des hommes. Le cinéma l'immortalisera même plus tard sous les traits d'un certain "Rintintin".

1914 le SV et l’armée organisent une démonstration des possibilités du BA en temps de guerre, à laquelle il paya ensuite un lourd tribut

 1922 Pour prévenir les excès dûs à une telle notoriété, le Körbuch dû être créé en complément du Livre des Origines afin de préserver ces fameuses qualités de caractère ; il y était enregistré après examen par un juge, les seuls sujets adultes aptes à la reproduction.

 

 1926 le livre des origines compte déjà 346 000 chiens inscrits

 5 septembre 1930 réunion du comité directeur et du comité consultatif à Wiesbaden.

 

polaroid 5.jpg

 1935 il sera exigé un titre de travail pour ces mêmes sujets ; car la SV s'inquiétait du risque qu'une trop grande pression commerciale pousse les éleveurs, face à la demande, à utiliser des géniteurs même médiocres pour répondre aux attentes du public

 La seconde guerre mondiale, l'intérêt pour la race marqua un temps d'arrêt, bien que sous le nom de Berger Alsacien on vit encore tomber le berger allemand pour l'honneur d'une patrie, pas toujours celle de ses origines

Dans les années 50 l’épreuve du coup de feu et le test de caractère font leur apparition 

polaroid 6.jpg

 1951 le Championnat d'Allemagne : la race recommença à se développer. Les successeurs de von Stephanitz tirant les enseignements du passé, poursuivirent l'oeuvre du Maître dans le même esprit. Il peut d'ailleurs être considéré que l'histoire moderne du Berger Allemand

groupe polaroid.gif

C’est aussi la consécration d'un sujet qui marqua fortement l'évolution physique de la race : Rolf von Osnabrücker Land

Chien très typé se caractérisa par des innovations morphologiques, au niveau de la puissance, du cou notamment, et de l'épaule. Un pas dans l'évolution de la race fût franchi, mais il ne fallait pas oublier qu'en dehors de toute notion d'esthétisme, la morphologie du Berger Allemand se devait avant tout de servir sa raison d'utilité.

25 mars 1961 suite de la séance de la commission d’élevage et du comité directeur

1968 1er nationale d'élevage de vichy avec l'instauration du test du "coup de feu" pour s'assurer de la stabilité et du courage de la race.

1970 mise en plae du dépistage de la dysplasie

1971 le Dr Rummel succède à Katzmair et Funk qui eux même succèdent à Von Stephanitz

Les années Soixante-dix , avec l'apparition de la silhouette au dos descendant, celle qui lui procura une allure plus rasante ainsi que plus d'aisance et d'endurance dans le trot. Cela fût possible grâce à la participation de trois importants reproducteurs, très différents mais complémentaires :

 

Leurs descendances croisées, fixèrent les caractéristiques morphologiques du Berger Allemand de nos jours.

1974 est créée l’Union mondiale des Associations de Berger Allemand (WUSV), grâce à la volonté de regroupement du Dr Rummel, qui encourageait « un dialogue fructueux, aussi bien pour l’élevage que pour l’utilisation ».

30 août 1976.Le texte a encore été revu dans le cadre de la WUSV (Weltunion der Vereine fur deutsche Schaferhunde / Union mondiale des sociétés du berger allemand) et adopté à la séance de la WUSV.

1978 instauration des tests de caractère suite à la prise de conscience des problemes de caratère dut à la sélections sur la morphologie

1989 création du TAN

1992 le TAN est obligatoire pour obtenir le qualification "premier choix"

La fin des années Soixante-dix fût marquée par la seule descendance de ces trois grands étalons, et il fallut attendre la moitié des années.

polaroid 7.jpg

 

Les années Quatre-vingt une grande révolution. L'arrivée de deux fils de Palme von Wilsteiger Land, une étonnante femelle capable de transmettre ses particularités anatomiques.

Uran von Wilsteiger Land et Quando von Arminius, domineront cette période et seront les seuls à l'origine de la race actuelle

 1982 Hermann Martin (élevage von Arminius) devient président du SV.

16 au 18 septembre 1988 premier championnat de travail WUSV se déroule à Munster

23 et 24 mars 1991 le standard a finalement été remanié et restructuré par décision ayant force de loi des comités directeurs et consultatifs.

1994 Peter Messler prend la tête du SV

décembre 2002, Peter Messler est alors succédé par Wolfgang Henke

2007 la SCBA établie sa 1ère chartre d'élevage.

2010 la SCBA demande l'homologation du Berger Allemand à poil long comme une variété à part

Commentaires (2)

1. Audrey 10/04/2012

pourquoi la SCBA demande t-elle l'homologation du Berger Allemend à poil long comme une variété à part?

2. Raby marianne 27/03/2010

Bonjour,

connaissez-vous des élevages en france qui on conservé l'ancien standard (arrière train droit);
Merci de votre aide
marianne

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 30/01/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site