Berger d’Anatolie

Le Berger d’Anatolie est originaire des plateaux de la Turquie Centrale, c’est une race très ancienne de chien de garde. Il descend probablement de la race Mastiff Tibétain et du chien romain de guerre Molossoïde ayant vécu il y a 4000 ans.

Dès l'apparition de la sédentarisation des nomades, il est sélectionné avec rigueur, les meilleurs éléments pour la garde des troupeaux de moutons contre les loups.

Les Bergers d’Anatolie ont suivi les bergers nomades au travers de vastes étendues de terre. Ce qui explique la grande variation de taille, de type de manteau et de couleur de ces chiens. Son nom « Berger » est un terme mal approprié parce que la race n'a été jamais employée comme gardien de troupeau. Son nom turc, copek koban, signifie le «chien du berger».

Fresque de la chasse au taureau, vers 5850 avant J.C.

anatolie01.jpg

Entre 7000 et 1400 ans avant J.C. les civilisations proche-orientales ont été le théâtre d’échanges commerciaux et de mouvements de population intenses et complexes qui ont pu contribuer aussi à la diffusion du molosse.

Tombe de Toutankhamon, Egypte, vers 1350 avant J.C.

anatolie02.jpg
anatolie03.jpg

1350 avant J.C La fonction de chien de guerre est attestée par des témoignages iconographiques non plus asiatiques, mais égyptiens. Des peintures retrouvées dans la tombe de Toutankhamon, et représentant le pharaon en guerre, montrent déjà de grands chiens de couleur sable.

Détail de bas-relief du palais de Ninive Assyrie, vers 668 à 630 avant J.C.

anatolie04.jpg

Entre –669 et –631 avant J.C  c’est l’art assyrien qui a représenté avec le plus de précision les ancêtres de nos Bergers d’Anatolie ; ainsi dans les ornementations murales du palais de Ninive, dont les ruines se situent actuellement non loin de la ville de Mossoul (Irak). Il fut bâti par le roi d'Assyrie Assurbanipal, monarque raffiné qui se passionnait pour sa bibliothèque et pour ses chasses,.

Les bas-reliefs du palais montrent de nombreuses scènes de chasse au lion, et plusieurs exemplaires des chiens utilisés, tenus en laisse par des serviteurs. Comme pour les félins représentés que ces molosses ont à combattre, certains détails morphologiques sont mis en valeur, comme la musculature, la puissance des pattes ou des mâchoires. Si l'on détaille les représentations ci-contre, on remarquera particulièrement la similitude entre leur conformation et celle du Berger d'Anatolie : silhouette, ossature, répartition des masses et des volumes, rapport crâne/chanfrein, jusqu'aux oreilles, plutôt petites et implantées à la hauteur de la ligne des yeux, tout nous rappelle nos chiens.

anatolie05.jpg

Et quelques 22 siècles après c’est un tableau de la Renaissance italienne qui nous offre une autre représentation remarquablement précise d’un probable ancêtre de nos Bergers d’Anatolie.

Le tableau « Vénus et Adonis », a été peint vers 1560 par le grand maître Titien.

Il serait bien étonnant que ce portrait d’un Berger d’Anatolie typique soit seulement sorti de l’imagination du peintre.

Titien aurait donc vu un ou plusieurs Bergers d’Anatolie, ce qui ne semble pas si étonnant lorsqu’on sait que Venise, même si elle a au XVIème siècle guerroyé contre les Turcs, gardaient avec ceux-ci d’actives relations commerciales. Il est donc tout à fait possible que des chiens en provenance de Turquie soient parvenus à Venise, gardant les compétences à la chasse des molosses antiques dont ils descendent.

 

Entre 1623et 1640 Selon une de ces légendes le 1er Kangal (autre nom du Bergers d’Anatolie) fut donné au Sultan ottoman Murat IV par un Maharadjah. Le chien tua le lion fétiche du palais ce qui éveilla l'intérêt du sultan qui fit utiliser l'animal par l'armée.  Lors d'une campagne dans le district de Kangal, le chien s'égara ... et fut ainsi à l'origine de la race dans la région.

 

1834 La première notification historique réelle est donnée par Evliya çelebi qui mentionne que des chiens aussi forts que des lions furent utilisés dès le XVIIème par les troupes d'élite du sultan (janissaires).

 

1960 les Anglais ont importé cette race en Europe que la FCI l'a reconnue, il est avéré qu’en Turquie, elle se trouvait alors aux mains des bergers utilisateurs et qu’aucun éminent vétérinaire ou universitaire ne s'y intéressait.

Fin des années 80 que cette race a commencé à être appréciée pour son utilité plutôt que pour son caractère physique. Les éleveurs désirant posséder un chien loyal et un gardien efficace ont opté pour cette race.

Entre 1980 et 1985 Les Bergers d’Anatolie est arrivés en France.

En 1996, il a été accepté dans le classement AKC.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 29/01/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site