Kelpie

Les origines du Kelpie remontent à trois couples de "Working Collies" importés en Australie par trois propriétaires terriens au 19ème siècle. Ces chiens étaient notamment de la lignée Rutherford, berger d'écosse (colley à poil ras).

Si l'apport d'autres lignées, et mêmes quelques croisements avec du Dingo ont été tentés par la suite, les éleveurs sont revenus vers les courants de sang d'origine, permettant de rapidement établir un type de chien très spécifique.

Etant donné qu'il n'existait pas de bergers en Australie, les éleveurs de moutons avaient besoin d'une race de chien capable de supporter les conditions climatiques du continent et de parcourir de longues distances.

Au début du 20ème siècle tous les chiens ressemblant à un Kelpie ont été accueillis sous cette appellation.

2.jpg

1860 Jack Gleeson à joué un rôle important dans la création de la race. Amoureux des chevaux et des chiens il s’est entiché d’une jeune femelle noire et feu aux oreilles légèrement souples appartenant à un voisin,George Robertson un écossais habitant à Warrock près de Casterton . Jack Gleesson à insisté pour acquérir cette chienne et finalement il réussit en l’échangeant contre un des ses chevaux. Cette chienne se nommait « kelpie » du nom mythologique du folklore celtique. Cette chienne fut nommé par la suite « kelpie de gleesson » pour la différencier de sa future fille « kelpie du roi »

Jack Gleeson a également acquis un chien noir connu sous le nom de mousse de Tullys  un plus tard de son ami, Tully dans NSW. De la mousse a été multipliée de deux chiens de berger de Rutherford mais multipliée en Australie à la station de Yarrawonga. Le Kelpie de Gleeson a été joint au moins deux fois à la mousse

1870 Monsieur Allen, éleveur de bétail à importé un couple de berger d’Ecosse, brutus et bourrique dans les années

Avril 1871 Brutus a gagné l'épreuve de chien de berger à l'exposition de Burrangong peu de temps après son arrivée et a répété son exploit an après.

1879 .Bien que ces chiens étaient déjà bien fortement respectés pour leur capacités, ils n'étaient pas largement connu en Australie jusqu'à ce que « Kelpie du roi», une fille du Kelpie de Gleeson, gagnaient un événement d'essai de grand chien de berger chez Forbes dans NSW 

1896 John Quinn était le gagnant des premières épreuves de chien de berger de Sydney 

1899.un Kelpie chien bleu appelé Wallace. Wallace était le gagnant de l'épreuve de Sydney 

fin des années 1800, un autre grand Kelpie a scellé pour toujours la réputation élevée de la race avec un Kelpie appelé le « Gay ».

1.jpg

 Voici une photo d’un Kelpie à la fin du 19ème siècle/ début 20ème siècle. Le poil assez long et les oreilles qui ressemblent bien aux chiens de travail utilisés en Ecosse vers le fin du 19ème siècle.

 1900 un homme d’affaire, Charles Beechworth et McLeod se sont associé pour s’impliquer dans le kelpie. Mc Leod est devenu célèbre à travers l'Australie et aussi bien dans beaucoup d'autres régions du monde. Ils ont été déterminés pour acheter et élever les meilleurs chiens de berger en Australie. Ils ont participé aux épreuves prestigieuses de Sydney pour s’en servir comme baromètre de leur travail.  Ils ont revendiqués la possession ou l’élevage de chaque chien de berger qui avait gagné une épreuve importante en Australie.

1902 le Kelpie à Mc Leod était une petite chienne colorée rouge et feu. Elle a été fortement promue comme chien de berger de champion de l'Australie après gain des épreuves de Sydney. Biddy a été souvent cité par Alec McLeod en tant qu'étant une représentante typique de la race de Kelpie 

1908La race a été reconnue Deux lignées ont commencées à se créer en fonction de l’utilisation du chien, travail ou beauté (working et show)

1940 les changements entre les deux variétés étaient déjà tout à fait évidents

1988 premier Kelpie inscrit au livre des origines françaises

1989 Publication du standard

1997 admis par la Fédération Canine Internationale

Le Kelpie a toujours été un chien de berger. C’est à dire, un chien qui a été respecté pour sa fonction, le travail avec les troupeaux. Les Australiens n’ont jamais fait de compromis. Si un chiot ne paraît pas vraiment devenir un bon travailleur, ils n’avaient pas raison de le garder.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 31/01/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×