la guerre d'Indochine

Pendant la guerre d'Indochine, le terrain et la végétation posaient de nombreux problèmes lors des opérations menées par les troupes françaises. Les premiers mois de la campagne montrèrent les dangers que les parachutistes largués en pays ennemi pouvaient rencontrer. Seuls les chiens étaient capables d'accélérer les fouilles minutieuses que les soldats devaient exécuter. Les 5 et 6 septembre 1949, un parachutage de chiens fut donc tenté à l'École de saut de Meucon. Les principales difficultés rencontrées lors de l'apprentissage du saut concernent le moment où le chien sort de l'appareil, et celui où il atterrit. Plus léger que son maître, le chien arrive au sol longtemps après lui et loin de lui, ce qui retarde fortement la récupération et la mise en opération. La réduction de la voilure permet de pallier ce problème : dorénavant, le chien se pose au même moment que son maître et près de lui.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site